visiting-cambodia.com
Vous êtes ici : Accueil > Provinces > Kompong Speu > Eco-village de Chambok

KOMPONG SPEU - À FAIRE

CHAMBOK,

UNE NUIT CHEZ L'HABITANT DANS UN VILLAGE AU PIED DE PHNOM KIRIROM

C’est sous l’impulsion de l’ONG Mlob Baitong et le Ministère de l’environnement, que le village de Chambok, situé au pied de la montagne de Kirirom, lieu de plaisance où les Khmers aiment venir pique-niquer, s’est lancé en 2001 dans l’aventure « éco-touristique ».
Le village, situé à une centaine de km de Phnom Penh, propose une alternative intéressante aux quelques resorts dispersés dans la montagne en vous donnant la possibilité de séjourner chez l’habitant.
 
Rizière à Chambok, au pied de Phnom Kiriromélevage de vaches à Chambok

La communauté villageoise tire ses revenus de l’élevage et de la culture du riz. Une seule récolte possible par an ne suffit toutefois pas à générer des revenus suffisants pour le village, mais cela permet déjà de nourrir les familles. Le charbon de bois, tiré des forêts environnantes constitue également une source de revenus.
Epaulé par l’ONG, Chambok s’implique alors dans ce projet de home-stay qui lui permet de travailler à la fois à l’amélioration des revenus du village, et à la protection des forêts alentours, chacun prenant conscience des effets bénéfiques qu’offriraient un environnement préservé à l’ensemble de la communauté et sur le long terme.

Panneau pour la protection des forêts à Chambok
 
Les responsables du village sont formés à l’accueil de visiteurs, certains partent visiter d’autres provinces. C’est l’ensemble de la communauté qui est mobilisée pour le projet ; les femmes, par exemple, prennent en charge la préparation des repas des visiteurs.
L’initiative profite à tout le village: les revenus générés ne sont pas reversés intégralement à la famille qui vous reçoit mais sera en partie redistribués à l’ensemble de la communauté, qui s’en servira pour venir en aide aux plus pauvres du village, ou par exemple pour payer les frais d’hôpital d’un villageois malade.
 
 Home stay à Chambok
 
Bien que l’accueil par les hôtes soit discret, vous sentirez sans aucun doute l’effort d’organisation fourni. Ne vous attendez à rien en particulier, l’accueil y est simple et agréable. Bien sûr, les accommodations proposées sont rudimentaires ; vous aurez cependant à disposition votre propre maison construite à proximité de vos hôtes, et vous accèderez à des sanitaires propres, et pourrez dormir sur de petits matelas protégés par des moustiquaires, les repas sont simples mais copieux. Au pied de la montagne et des forêts les nuits peuvent être fraiches, pensez à vous munir d’une petite laine !
 
La principale activité proposée consiste en un joli circuit de promenade dans la forêt. Sur demande, la première partie du chemin pourra être effectué en charrette à bœufs, si celles-ci, au nombre de 5 mises à disposition par l’ONG ne sont pas réquisitionnées pour les travaux des champs (notamment pour les récoltes au mois de décembre). C’est à pieds qu’il faudra vous attaquer au pied de la montagne, mais l’effort en vaut la peine puisque le chemin vous mènera à plusieurs cascades. La première et la seconde Samraong, sont de taille plutôt modestes, tandis que Toek Chrak, à 2,5 km du point de départ, présente une impressionnante chute d’eau d’une quarantaine de mètres environ. La dernière cascade accessible par ce chemin se trouve à 6 km du point de départ.
 
Cascade à Chambok

Libres à vous également dans la journée, si vous êtes motorisés, d’aller faire en tour en haut de Phnom Kirirom, de profiter de l’aire de pique nique… Vos hôtes répondront à vos questions avec gentillesse pour un peu que vous parliez un peu khmer. Pas toujours évident pour un néophyte de comprendre les réponses qui vous seront données, le khmer parlé ici étant légèrement différent du khmer “de la ville”!

 

TARIFS :

Une nuit chez l’habitant à Chambok vous coûtera 12000 riels par personne. Ajoutez à cela 10 000 riels pour un repas, 6 000 pour le petit-déjeuner.
Veuillez prévenir de votre venue en avance en téléphonant à M. Phun 017 363 480 (anglais) / M. Touch 012 938 920 (khmer)ou bien en vous rendant sur place avant la fin d’après-midi.
Un ticket pour l’accès au chemin qui vous mènera aux cascades vous reviendra à 3 USD si vous êtes étranger, 1000 riels pour un visiteur cambodgien.
Vous trouverez plus d’information sur le site http://chambok.org/


ACCÈS :

De Phnom Penh prenez la nationale 4 en direction de Sihanoukville. Après 80 km environ, vous trouverez à hauteur de Srok Phnom Srouch – Treng Trayeung un panneau indiquant la route qui vous mènera à Kirirom et à Chambok.
 
 Entrée dans le parc de Kirirom
 
Continuez cette route, après une bonne quinzaine de km, au niveau d’un complexe hôtelier, vous atteindrez une fourche. Sur la gauche, la route continue vers le haut de la montagne de Kirirom, sur la droite, un chemin de terre vous mènera, après une dizaine de kilomètres, à Chambok.