visiting-cambodia.com
Vous êtes ici : Accueil > Infos pratiques > Climat

LE CLIMAT

Le Cambodge est un pays assez proche de l’équateur, de climat tropical. L’année est divisée en deux grandes saisons, une saison sèche démarrant en général au mois de novembre avec la Fête des eaux, et se termine vers la mi-mai pour une saison des pluies qui dure le reste de l’année.

On peut constater à l’intérieur même de ces deux grandes saisons des périodes plus chaudes et des périodes plus fraiches, bien qu’il ne fasse jamais réellement froid.

SAISON SÈCHE

Lever de soleil à Chom Chao, à Phnom Penh pendant la saison sèche

De novembre à mi janvier, le climat est en général plus clément, et dans certaines régions comme dans le Ratanakiri ou le Mondulkiri, les températures peuvent descendre parfois jusqu’à 10 degrés la nuit. Les températures remontent pour atteindre un maximum –certains jours presque 40 degrés, pendant le mois d’Avril, où le soleil cogne. C’est pendant ce mois, que vous pourrez goûter les meilleures mangues. C’est également en général en Avril que la pluie des mangues –Phlieng Kok Khae– annoncera avec un mois d’avance la saison des pluies.

VENIR AU CAMBODGE EN SAISON SÈCHE

Les mois frais de la saison sèche correspondent plus ou moins à la haute saison touristique du pays. Du soleil et des températures clémentes, il est très agréable de voyager pendant cette saison.

Les températures plus élevées des mois de Mars et Avril peuvent parfois rebuter les visiteurs, mais c’est à ce prix là que vous dégusterez les meilleurs fruits que donne le pays.

Tout au long de la saison sèche, les sols étant très secs, les routes et pistes commencent à devenir très poussiéreuses et beaucoup de Cambodgiens, exposés à la poussière de façon quasi-permanente, souffrent par ailleurs de légers problèmes respiratoires et oculaires.

Lunettes de soleil, crème solaires et réserves d’eau sont à prévoir
! 

SAISON HUMIDE

Paysans dans ses champs, à Siem Reap, pendant la saison des pluies

A partir du mois de Mai, une longue saison des pluies démarre, mais, contrairement à ce que l’on pourrait croire, il est rare qu’il pleuve du matin au soir. En général, les matinées sont ensoleillées, et c’est l’après midi que l’on peut voir le ciel se couvrir, et à partir de 4h de l’après midi, jusqu’à la nuit tombée, des pluies diluviennes s’abattent sur le pays.

Pendant cette saison, les inondations sont extrêmement fréquentes, les routes semblent parfois se transformer en véritables rivières. En raison de pluies particulièrement violentes, il est arrivé que certaines personnes se rendent en barque au marché de
Kampot après une tempête !

Les nuits sont substantiellement plus fraiches que lors de la saison sèche chaude, et mieux vaut prendre garde à ne pas attraper froid, attendre sous un quelconque abri si vous vous retrouvez surpris par une averse.

Le pays est également un terrain de jeux pour les orages, et chaque année, près d’une centaine de personnes tombe frappée par la foudre (Trois footballeurs ont même été foudroyés à Phnom Penh il y a quelques années). La prudence s’impose.

  VENIR AU CAMBODGE EN SAISON HUMIDE

La longue saison des pluies pourrait ne sembler qu’être une succession d’inconvénients pour le visiteur. En effet, outre les lourdes pluies qui viennent raccourcir les journées, l’état de la majorité des routes se dégrade considérablement jusqu’à devenir parfois impraticables, même en plein centre de la capitale, où il arrive parfois que l’on se retrouve coincés dans des rues remplies de parfois plus de 30 cm d’eau.

Les lieux reculés et mal desservis deviennent inaccessibles pour les véhicules motorisés… Certains villages se coupent du monde, et leurs habitants devront parfois marcher pendant plus de trois heures pour atteindre le marché le plus proche
!

Certaines régions, comme les provinces de Koh Kong et Sihanoukville, deviennent extrêmement humides, et il y pleut plus que la moyenne.

En revanche, c’est en cette saison que vous pourrez admirer les plus beaux paysages de rizières, dont les nuances de vert jusqu’ici inimaginées vous raviront. Du ciel, vous apprécierez ces rivières sinueuses se transformant en serpentins de chocolat et, ces petites routes à la terre rouge orangé au tracé hésitant contrastant avec les champs à perte de vue…