visiting-cambodia.com
Vous êtes ici : Accueil > Culture > Religion > Pchum Ben, honorer les ancêtres

PCHUM BEN, EN L'HONNEUR DES ANCÊTRES​ - បុណ្យភ្ជុំបិណ្ឌ

PROKEN CHANGHAN LOK, OFFRANDES DE NOURRITURE AUX BONZES
ប្រគេនចង្ហាន់លោក

Offrandes de nourriture aux bonzes, Wat Steung Meanchey - Phnom Penh, Cambodge

Pchum Ben, célébration bouddhiste majeure au Cambodge, démarre le quinzième jour du dizième mois du calendrier bouddhique (en général fin septembre ou début octobre) et dure quinze jours. On y prie pour le repos des ancêtres et les Cambodgiens sont invités à se rendre dans sept pagodes différentes afin d'y offrir de la nourriture aux moines, d'y acquérir des mérites pour le compte de leurs ancêtres et apaiser les esprits des personnes décédées.

C'est durant cette période que les portes de l'enfer s'ouvrent et laissent le champ libre aux esprits des ancêtres disparus et aux personnes, qui mauvaises durant leur vivant sont devenues des Pret (sorte de fantômes malfaisants à l'aspect fort repoussant) affamés. Ceux-ci reviennent sur terre en quête de nourriture, qu'ils trouveront par le biais des offrandes faites aux bonzes par les familles à l'entrée de la Sala Chan ou des Kot, ou bien encore directement, lors du rite Boh Bay Ben (ou lancer de boulettes de riz pour les ancêtres) effectué toutes les nuits de Pchum Ben dans les pagodes.
 

BOH BAY BEN, LANCER DES BOULETTES DE RIZ POUR LES ANCÊTRES
បោះបាយបិណ្ឌ

Très tôt le matin, les Cambodgiens sont invités à se rendre à la pagode pour participer au rite du lancer de boulettes de riz pour les ancêtres -Boh Bay Ben, boulettes de riz confectionnées préalablement à base de riz gluant. Là encore, il s'agit de nourrir les ancêtres et les Pret affamés venus réclamer de la nourriture, et d'éloigner ainsi faisant les esprits malfaisants des lieux sacrés.

C'est aux alentours de quatre heures du matin qu'il convient de se rendre à la pagode. Tout le monde se rassemble d'abord à la Sala Chan pour y écouter les bonzes réciter des sutras et rappeler les principes de Pchum Ben.

Les prières étant terminées, la foule se rapprochera du Vihear, où l'Achar -laïc en charge d'assister les fidèles- de la pagode mènera la procession formée tout autour du Vihear. Trois tours du bâtiment seront effectués, pendant lesquels on lancera les boulettes de riz vers l'extérieur de l'édifice le plus sacré de la pagode.

POUN PHNOM KSACH, ÉLEVER UNE MONTAGNE - ពូនភ្នំខ្សាច់

Rite bouddhiste, élévation de montagne - Pchum Ben, Wat Steung Meanchey, Phnom Penh - Cambodge

Sous une tente disposée pour l’occasion au centre de la pagode, succession de petits tas de sable, parfois faits de grains riz à l’intérieur duvihear, chacun est invité à se munir d’un peu de sable que l’on pourra acheter pour quelques centaines de riels à des enfants alentours, d’encens, de Tong Kropeu (drapeaux crocodile) et de liasses de billets de cent riels…

Rite bouddhiste, élévation de montagne - Pchum Ben - Wat Steung Meanchey, Phnom Penh - Cambodge

Chacun des petits tas formés continuera d’être élevé par le passage des fidèles,  déposant une poignée de sable, quelques bâtons d’encens et Tong Kropeu, disposant également un peu de menue monnaie dans les récipients disposés à cet effet au pied de chaque monticule.

Rite bouddhiste, élévation de montagne - Pchum Ben - Wat Steung Meanchey, Phnom Penh - Cambodge  
Ce rite est reproduit à l’occasion de toutes les grandes célébrations bouddhistes  -Pchum Ben, Nouvel An Khmer…, les « Phnom» étant symboliquement érigés afin de protéger les hommes des Proleung (esprits) venus leur apporter malheur en rétribution de leurs péchers. 

Le temps passé à compter la multitude de grains de sable ou de riz constituant le Phnom, calcul nécessaire aux Proleung avant qu’il ne puissent frapper les pécheurs de leur vindicte, permettra fautifs d’échapper au châtiment promis, pour le moins dans cette vie présente.

PROLENG CHAB, LIBÉRER DES OISEAUX - ប្រលែងចាប

Libération d'oiseaux - Pagode Steung Meanchey - Phnom Penh, Cambodge

Pchum Ben est également un moment où l'on appréciera de rendre la liberté à de petits moineaux -Chab, qui heureux de leur liberté ainsi retrouvée, formuleront un voeu à destination de leur libérateur, le protégeant et apportant chance à son entourage. La justesse de l'acte, participera également à accroître les mérites de la personne qui laissera l'oiseau s'envoler.

Libération d'oiseaux, Pagode Steung Meanchey - Phnom Penh - Cambodge