visiting-cambodia.com
Vous êtes ici : Accueil > Culture > Religion > Pchum ben, nourrir les ancêtres

 Pchum Ben, NOURRIR LES ANCÊTRES

RITE DE BOH BAY BEN, LANCER DE BOULETTES DE RIZ - បោះបាយបិណ្ឌ


Pchum Ben - Rite du lancer des boulettes de riz បោះបាយបិណ្ឌ - Wat Toul Tom Poung, Phnom Penh, Cambodge

Représentatif du mélange inextricable des pratiques bouddhistes et de croyances animistes traditionnelles toutes cambodgiennes, le rite de Boh Bay Ben est accompli tous les soirs de Pchum Ben à la pagode, peu avant le lever du jour, aux alentours de quatre heures du matin.

En cette période où les Cambodgiens célèbrent leurs défunts, les personnes décédées sous de mauvais hospices reviennent sur terre sous la forme de Pret, esprits malfaisants à l’aspect fort repoussant pour y semer le malheur ; ces créatures affamées, toutes plus affreuses les unes que les autres étant dotées de toutes petites bouches, il est important de penser à confectionner de petites boulettes.

A quoi ressemblent les Prethttp://www.healthcambodia.com/p14708/

Boulettes de riz et Drapeaux crocodiles បោះបាយបិណ្ឌ - Wat Toul Tom Poung, Phnom Penh, Cambodge
 
On présentera des boulettes de riz gluant, accompagnées d'un peu de sésame, quelques morceaux de bananes et d’autres mets que chacun jugera bon de préparer sur de petites assiettes. Encens, bougies et drapeau « crocodiles » surmonteront les offrandes, que l’on pourra également acheter sur place, sous la complainte lancinante des chanteurs de Smot diffusée par les haut-parleurs de la pagode.

Pchum Ben, dans la Sala Chan, Bonzes récitant des sutras បោះបាយបិណ្ឌ - Wat Toul Tom Poung, Phnom Penh, Cambodge

Chacun joindra ensuite la Sala Chan où les bonzes sont réunis, récitant dans la nuit sutras et dispensant enseignement aux Cambodgiens venus y attendre l’heure propice pour Boh Bay Ben.

Pchum Ben, dans la Sala Chan, avant Boh Bay Ben បោះបាយបិណ្ឌ - Wat Toul Tom Poung, Phnom Penh, Cambodge

La Sala Chan se remplit tranquillement, les uns venant faire quelques offrandes à Bouddha, les autres dodelinant de la tête écoutant d’une oreille plus ou moins attentive les chants puissants des bonzes conduisant la prière. 

Pchum Ben, Boh Bay Ben, rassemblement autour de l'Achar, près du Vihear បោះបាយបិណ្ឌ - Wat Toul Tom Poung, Phnom Penh, Cambodge

C’est l’Achar, qui vient à l’heure dite inviter tout le monde à se rendre au Vihear, le bâtiment central et le plus sacré de la pagode. Après une prière destinée aux défunts,  les instructions sont données pour Boh Bay Ben. Il s’agit d’effectuer plusieurs tours du Vihear –deux ou trois- et de lancer vers l’extérieur le plus loin possible les boulettes de riz préparées. Les esprits affamés seront ainsi tenus à distance de l’enceinte sacrée, et pourront se repaître de la nourriture lancée par les familles.

Pchum Ben, Boh Bay Ben, autour du vihear បោះបាយបិណ្ឌ - Wat Toul Tom Poung, Phnom Penh, Cambodge

Dans certaines pagodes, les boulettes sont déposées en des points précis disposés autour du Vihear, aux portes d’une limite invisible qui protégerait l’espace sacré de l’extérieur.
La procession se termine au lever du jour, heure à laquelle les Pret, effrayés par la lumière, retournent aux enfers.