visiting-cambodia.com
Vous êtes ici : Accueil > Culture > Musique > Chapei, conteurs à la cithare

CHAPEI DONG VENG, CONTEURS A LA CITHARE - ចាប៉ី​ដង​វែង

Chapei Dong Veng - Master Suon San - Phnom Penh, Cambodge

Instrument ancien dont on retrouve la présence sur les murs sculptés d'Angkor Wat, l'origine de cet instrument ne semble cependant pas très claire. 

Certains disent que l'existence du Chapei Dong Veng remonte à l'existence du Bouddha, qui se serait inspiré des cordes de l'instrument pour parvenir à l'Illumination : trop tendues, ou, à l'inverse, pas assez bien tendues, elles ne vous permettront pas de sortir un son mélodieux.

Bien que l'instrument soit intégré dans les formations musicales de musique classique, les joueurs de Chapei se produisent en général seuls, ou à deux Chapei
Plus que de "simples" musiciens, les artistes pratiquant le Chapei sont des instrumentistes mi-chanteurs mi-conteurs, dotés de larges connaissances religieuses et littéraires. 

Le répertoire de chansons traditionnelles regroupe des chants de nature religieuse et philosophique, (histoire du bouddhisme et de la vie de Bouddha), ainsi que des chants liés à la littérature khmère ancienne (Reamker et autres légendes populaires).

Les chants du joueur de Chapei véhiculent à travers leurs paroles des valeurs traditionnelles socio-éducatives, transmettant à un large public un large panel de connaissances sur la religion, l'histoire, et sur les bonnes manières à tenir en société. Ils se doivent toutefois de rester divertissants, ces chants dégageant une extraordinaire énergie, portée par une gestuelle vivante du joueur de Chapei qui tentera toujours de communiquer avec son public. 

Selon les cérémonies et événements durant lesquels on leur demandera de se produire, les joueurs de Chapei pourront reprendre intégralement les histoires traditionnelles tout en adaptant les mélodies à leur propre style, mais adeptes des mots, ils seront à même de créer leurs textes sur un sujet défini, et sur lesquels s'ajoutera toujours une part d'improvisation. 


SUON SAN, MAÎTRE DE CHAPEI DONG VENG

Suon San, Maître de Chapei Dong Veng - Phnom Penh - Cambodge

Le maître de Chapei Suon San, aujourd'hui installé dans la banlieue de Phnom Penh où il enseigne dans le cadre de programmes de Cambodian Living Arts et se produit, est originaire de la province de Takeo. Depuis sa plus tendre enfance, il est fasciné par la musique, qu'il écoute, ravi, quand des musiciens viennent à jouer non loin de chez lui. C'est à 16 ans qu'il prend sa première véritable leçon de Chapei, leçons interrompues rapidement par la guerre qu'il reprendra quelques années plus tard.

Photographié ci dessus avec une peinture représentant son maître, Lok Kru Pov Thaudai, un joueur de Chapei fort populaire par le passé, Suon San se désole de voir la pratique du Chapei tomber petit à petit en désuétude, les jeunes délaissant de plus en plus les arts traditionnels pour les musiques occidentales, alors que par le passé les musiciens bénéficiait d'une large popularité au sein de la population cambodgienne.

Se retrouvant dans les valeurs véhiculées par les chants Suon San s'attache toutefois à enseigner son art aux plus jeunes, et espère pouvoir transmettre ainsi à la jeune génération tout un pan de cette précieuse identité culturelle cambodgienne. 

Une à deux semaines de préparation sont nécessaires à Suon San pour créer le fil conducteur d'une histoire dont vous aurez choisi le sujet, si vous souhaitez faire résonner le son du Chapei lors d'une de vos cérémonies où événements...